Huiles essentielles


L’aromathérapie est une méthode de soin par les huiles essentielles. Les huiles essentielles sont obtenues à partir de sommités florales, de fruits, de graines d’écorces, desquels on extrait une substance chimique appelée huile. Ce sont donc des concentrés surpuissants de plantes. La majorité des huiles essentielles sont obtenues par distillation à la vapeur d’eau sous basse pression.

A titre d’exemple pour obtenir 1kg d’huile essentielle il faut :
Verveine : 4 000 plants, une tonne de feuilles soit 2500m² de surface cultivée
Camomille : 10 000 plants, une tonne de fleurs soit 2500m² de surface cultivée
Rose : 5000 kg de pétales de roses !
Lavande : 100 kg de fleurs soit 800 plants

Comment choisir les huiles essentielles ?
Une huile essentielle contient des structures moléculaires spécifiques aux propriétés diverses et ces assemblages doivent être connus des thérapeutes. Il s’agit en quelque sorte de la carte de visite de l’huile, son chémotype ; c’est une sorte de classification chimique, biologique et botanique désignant la molécule principalement présente dans une huile essentielle.
Lorsque vous choisissez une huile regardez son emballage : dessus doit figurer l’origine de la plante, son chémotype (et donc sa sphère d’action), les modes d’utilisation recommandés et les mises en garde, elle doit être 100% pure et naturelle (non modifiée, non diluée, non reconstituée).

Les huiles essentielles que j’utilise sont issues de l’agriculture biologique, leur l’utilisation étant très étendue : produits d’entretien ménager, produits de beauté, soins, la qualité est indispensable, une qualité sans traces de résidus d’engrais de synthèse ou autres pesticides.
Celles que vous trouverez sur ce site via des textes en rouge (leur nom) ou des publicités cliquables sont bio et vendues par des marques respectant tous ces critères de qualité.

Vous trouverez facilement les huiles essentielles dans les magasins de produits diététiques ou bio mais aussi dans les pharmacies et para pharmacies.

Les modes d’utilisation.


Par voie interne.
Il faut être très prudent et suivre les conseils d’un spécialiste. On dilue en général dans une cuillère à café de miel. Il faut absolument respecter le nombre de gouttes, si l’on vous dit 2 gouttes ne modifiez pas la dose en pensant qu’il ne s’agit que de plantes. Il s’agit d’un concentré très puissant de plantes !
Dans la cuisine certaines peuvent en même temps agrémenter vos plats : gâteaux, crêpes (1 goutte pour 500g de pâte : H.E d’orange, H.E de citron ou autres agrumes). Les H.E peuvent rendre digestes certains plats : citronnelle ou encore clou de girofle, toujours à raison d’une goutte pour 500g.

Par voie externe.
Dans le bain. Il convient de mélanger les huiles essentielles au préalable (elles ne se diluent pas dans l’eau) soit dans un peu de lait en poudre ou une cuillère à café de miel ou encore tout simplement dans le produit pour bain que vous utilisez habituellement. En général il faut compter 20 gouttes pour un bain, il est conseillé de s’y relaxer et non de s’y laver et de respirer profondément et calmement les parfums des huiles qui s’en dégagent.

En massages. Là il faut mélanger les huiles essentielles à une huile végétale, ne jamais les appliquer pures sur la peau sous peine d’irritation. N’utilisez pas plus de trois sortes d’huiles essentielles et optez pour des associations grâce auxquelles leurs vertus sont bonifiées. Pour les proportions : s’il s’agit du massage du corps entier il faut 15 gouttes d’H.E pour 30ml d’huile de support ; 30 à 40 pour 50ml.
Si vous utilisez une huile dermocaustique diluez davantage.
Le massage se fait en douceur, il ne faut ni faire mal ni faire craquer ; les gestes sont doux, il s’agit d’un moment de bien être pendant lequel les huiles essentielles vont agir sur la peau mais également en dégageant leurs parfums.

Voie atmosphérique. Certaines huiles peuvent être utilisés en diffusion aérienne. Utilisez un diffuseur qui ne chauffe pas les huiles essentielles ; les diffuseurs humidificateurs sont très bien car les H.E sont mélangées à l’eau et vous parfumez l’air ambiant tout en l’humidifiant. Ce mode permet de purifier l’air d’une pièce, les H.E comme la lavande, la vanille ont des effets relaxant, la menthe poivrée, le citron ont au contraire un effet stimulant et pendant l’hiver l’eucalyptus radiata ou le pin sylvestre chasseront les microbes et les débuts de rhume.
La diffusion ne doit pas être prolongée sous peine d’avoir un air saturé, préférez des petites périodes de diffusion de 15mn. Ne pratiquez pas de diffusion dans une pièce close avec un enfant ou un adulte qui dort.

Précautions d’emploi.
Ne jamais utiliser les huiles essentielles chez des enfants de moins de trois ans.
Pour les enfants de plus de 3 ans reportez-vous aux mises en garde sur l’emballage.
Certaines huiles essentielles sont abortives ou neurotoxiques et donc à éviter chez les femmes enceintes. Là encore il faut se reporter aux emballages.